En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies...

CONTACT : | APPLI : | NEWSLETTER

Paris, 8 avril 2021.- Avec seulement 18871 infirmières et infirmiers libéraux qui ont voté sur 95168 inscrits, les élections URPS 2021 ont été marquées par une abstention record et historique de 80,17%, en hausse de 3,46 points par rapport à 2016. Collège électoral le plus nombreux de toutes ces élections URPS, la profession infirmière a donc choisi, avant tout, de renoncer à s’exprimer, alors que, dans le même temps, les autres professionnels votaient davantage, voire beaucoup plus[1]

Loin de nier son recul, le Sniil prend acte de cette désaffection du corps électoral, et s’interroge sur le message que les infirmières et infirmiers libéraux ont ainsi voulu faire passer.

Gardant encore la majorité absolue en nombre de sièges dans 4 régions, le Sniil continue toutefois de s’imposer lors de ces élections URPS 2021 comme le 2é syndicat infirmier libéral de France.

Au vu de ses promesses de campagnes, le Sniil s’engage à travailler dans les régions où il est majoritaire avec les autres organisations syndicales. Tous ses élus continueront à être mobilisés et resteront force de proposition au sein de toutes les URPS dans l’intérêt de la profession infirmière libérale.

Le Sniil remercie l’ensemble des candidats et militants qui, par leur mobilisation, lui ont permis d’être le seul syndicat infirmier libéral à avoir pu présenter une liste dans les 17 régions. Il remercie également l’ensemble des infirmières et infirmiers libéraux qui lui ont fait confiance lors de ce scrutin.

 

Pour tout contact :

Catherine Kirnidis, Présidente Nationale Sniil (06.70.79.56.96)

 

 


 [1] Taux participation des différentes professions : Pharmaciens : 47,05% ; Chirurgiens-dentistes : 42,48% ; Orthophonistes : 29,95% ; Masseurs-Kinésithérapeutes : 25,21% ; Médecins libéraux : 22,66%