Suite à la première annonce faite de compensation de la hausse de 1,7% de la CSG pour les seules infirmières libérales en zone sous-dense, le Sniil a longuement eu contact avec le Ministère et revendiqua une diminution du taux de cotisation des allocations familiales qui profiterait à tous. Demande entendue puisque :

1/ le taux des cotisations d’allocations familiales des professionnels de santé libéraux sera réduit de 2,15 points

2/ l’exonération dégressive des cotisations d’assurance maladie et maternité des professionnels de santé libéraux sera renforcée

3/ l’assurance maladie prendra en charge une fraction des cotisations au régime vieillesse de base (CNAVPL) afin d'assurer une compensation stricte de l’augmentation de CSG

Reste que la mise en oeuvre de ces dispositions devra faire l'objet d'avenants conventionnels... Le Sniil continuera donc d'être vigilant !